Rencontre annuelle de la Commission Internationale Dominicaine Justice et Paix

La Commission Internationale Dominicaine Justice et Paix (CIDJP) a récemment tenu sa réunion annuelle à la Casa per Ferie Enrico de Osso à Rome, du 12 au 17 octobre. Composée de frères et sœurs promoteurs internationaux et régionaux/continentaux de la J&P, de représentants des moniales, de laïcs, de jeunes et de délégations dominicaines auprès de l’ONU, la Commission a eu la chance d’avoir une longue conversation avec le nouveau Maître de l’Ordre, le frère Gerard Timoner. S’appuyant sur les décisions du dernier Chapitre Général au Vietnam, il a affirmé la promotion de la justice et de la paix, non pas comme une œuvre spécialisée, mais comme l’œuvre de tous les chrétiens et donc de tous les dominicains. Il a souligné l’importance de le promouvoir aussi ad intra – au sein de l’Ordre, pour rétablir nos relations comme frères et sœurs, et de le proclamer avec joie. Le manque de justice et de paix dans nos communautés entrave la vocation.

Les rapports des membres de la Commission ont révélé d’excellentes réalisations au cours de l’année écoulée, notamment un renforcement de la plupart des structures régionales et une prise de conscience croissante de la J&P parmi les moniales et surtout les laïcs et les jeunes, qui, pour leurs congrès respectifs en 2018 et 2020, ont choisi Justice et Paix comme thème. Une nette amélioration de la participation au Mois dominicain de la paix, centré sur la République démocratique du Congo en décembre 2018, a également été signalée, et la réunion a décidé que l’accent sera mis sur l’Ukraine en 2020. Il a également été décidé d’investir beaucoup d’énergie dans le Mois de la paix de cette année axé sur l’Inde, de promouvoir activement la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU au niveau national, d’accepter l’offre de produire un livre annuel sur les actions, réflexions et déclarations dominicaines concernant la J&P, de produire et développer des communications visant à rendre plus visible le travail de la Commission, notamment une présence plus active sur les médias sociaux et une brochure annuelle sur la Commission.

L’un des temps forts de la rencontre a été une visite pour participer à des événements parallèles près du Vatican, centrés sur le Synode de l’Amazonie, qui ont résonné avec un accent sur la destruction environnementale et l’urgence de la protection de la Création dans la plupart de nos régions. Un autre point culminant a été une conversation sur le Processus de Salamanque avec le Socius pour la vie intellectuelle, le frère Pablo Sicouly, qui a montré le besoin de beaucoup plus de clarté sur le concept si nous voulons imiter les réalisations du frère Francisco de Vitoria et de l’école de Salamanque au XVIe siècle !

Outre l’efficacité du travail, la réunion se caractérisait par la joie d’être ensemble des quatre coins du monde. Il y avait une tristesse de dire adieu à ceux qui achèveraient définitivement leur mandat l’année prochaine (sr Irene Diaz, représentante des moniales, et sr Marcelline Koch d’Amérique du Nord), mais une joie d’accueillir pour la première fois le frère Ricardo Guardado d’Amérique latine, sr Marie Monnet d’Europe, sr Teresa Dagdag et fr Victor Calvo d’Asie Pacifique, Monica Marco de Jeunesse et Dusty Farnan, nouvelle représentante à l’ONU à New York. Cela a rendu visible ce que le frère Gérard nous demandait : faire en sorte que, au milieu de tant de souffrances et d’injustices dans notre monde, face auxquelles nous nous sentons aussi petits qu’une graine de moutarde, nous puissions encore faire l’expérience de la joie en chemin , avec l’espoir que, grâce à nos efforts pour la justice et la paix, Dieu pourra faire pousser un grand arbre et récolter beaucoup de fruits!

Leave a Comment

Informations de contact

 Piazza Pietro d'Illiria, 1 | 00153 Roma | Italy

 info@curia.op.org

 +39.06.579401

Réseau social